D’un surgissement, l’autre…

  • Paysage 2 300x200 cm acrylic oil and pastel on canvas 2019 Lou Ros
  • Paysage 4 300x200 cm acrylic oil and pastel on canvas 2019 Lou Ros
  • Portrait 4 33x41 cm acrylic oil and pastel on canvas Lou Ros 2019
  • Paysage 9 300x200 cm acrylic oil and pastel on canvas 2019 Lou Ros
  • Portrait 9 50x50 cm acrylic oil and pastel on canvas Lou Ros 2019
  • Portrait 7 40x40 cm acrylic oil and pastel on canvas 2019 Lou Ros

La tenségrité est un principe de tensions et de souplesse, un système rigide
et déformable, stabilisé, non par la résistance de chacun de ses constituants,
mais par la répartition et l’équilibre des contraintes. Les notions d’autocontrainte
et de comportement non-linéaire sont essentielles pour entendre ce qu’elle peut être.


L’artiste, ici, résume, réduit, abstrait en une expression radicale d’évènements,
traces ou reliquats d’un phénomène tellurique, turgescent. Cette proposition collégiale
libère, en émergence de formes et d’absences, des gestes qui créent une tension,
un point de rupture dans la lecture, univers divers à la fois contaminés et contaminant.


Pour le temps de cette exposition, Lou Ros, Pascal Vilcollet et Valentin
Van Der Meulen jouent et se jouent de propositions dont les connivences intuitives
s’apparentent au principe de tenségrité, tant dans les forces qui sous-tendent les oeuvres
à dessein que dans leurs articulations communes et éphémères. Les effacements,
apparitions, tels des surgissements d’humeurs et d’énergies, leurrent nos regards ou nos
raisonnements mis en défaut ; ces micro-narrations sont au coeur de ce que nous devons
découvrir entre fiction et réalité.


Ainsi, émerge le fantôme de quelque chose qui nous échappe ayant eu lieu
en amont de nous et de l’oeuvre, qui nous pousse à en connaître l’histoire, telle
une architecture de l’âme et du paysage. Les rapports d’échelle sont omniprésents
et nous bousculent d’explosion en éclosion, d’incandescence en ablation, du micro
au macro, du Chronos au Kairos, du cosmos à la cellule ; voici d’un surgissement, l’autre…

Julien Carbone
Commissaire d’exposition